A Free Template From Joomlashack

  Il était une fois la FISSAAJ,
une grande Fédération qui n’a pas cessé d’évoluer avec le temps...

 Ligne du temps

 

Dans les années 50...

Les fondations de la FISSAAJ apparaissent en 1954. Une association sans but lucratif voit le jour le 31 décembre 1954 (parution des statuts au Moniteur belge). L’association qui a pris le nom de « FIPAEI » Fédération des Institutions de Plein Air et de l’Enfance Inadaptée avait pour mission la coordination des institutions de plein air et de l’enfance inadaptée, ainsi que la formation du personnel de ces deux secteurs. Elle assurait la défense des intérêts de ses affiliés au niveau national.

L’association regroupait des maisons d’enfants, des instituts médico-pédagogiques, des pouponnières. Elle s’occupait également des placements en famille, des colonies permanentes, des plaines de jeux. L’association faisait partie d’une grande organisation qu’est Caritas Catholica.

Le premier Conseil d'administration désigné par la première Assemblée générale de l’association en décembre 1954 se composait notamment de directeurs d'institutions particulièrement influents au sein de Caritas. Citons quelques noms illustres qui se sont succédés à la Présidence de la Fédération: Paul Vandergheynst, Pierre-Paul De Nayer, Georges Fonsny, Marc Trémouroux, Michel Durieu, Nicole Delcourt, Philippe Dijon, Jean-Pierre Nicaise, …

Dans les années 60...

La Fédération change de dénomination, elle s’appelle désormais Fédération des Institutions Spécialisées d’Aide à la Jeunesse « FISAJ » (MB 15/05/1969). Pierre Huvelle sera le premier directeur à diriger la Fédération. La FISAJ regroupait l’ensemble des établissements - orphelinats et institutions - catholiques francophones et néerlandophones du pays. Suivra ensuite Jean-Pierre Cloquet à la direction de la Fédération.

Son but était de promouvoir les institutions et œuvres qui, assurant dans un esprit chrétien, la prise en charge, l’éducation, le soin, la guidance et la réintégration sociale et familiale des mineurs d’âge handicapés et des mineurs d’âge socialement inadaptés ou en danger d’inadaptation. La tâche de la fédération s’étendait également aux institutions en charge des personnes handicapées devenus majeurs.

Elle offrait des conseils juridiques, sociaux, comptables, pédagogiques et se chargeait de l’organisation de cours de formation pour éducateurs, de journées d’études et de colloques.

Dans les années 60, l’Union Nationale des Maisons d’Enfants « UNME » se crée, elle sera constituée de sept organisations dont la FISAJ, membre fondateur.  Cette association de fait qui regroupait des institutions de protection de la jeunesse et d'aide aux personnes handicapées représentait le secteur sur le plan national.

Dans les années 70...

Avec la création des Communautés française et flamande  ainsi que la Région wallonne, la FISAJ se scinde également en deux en juin 1978 (MB 8/03/1979). Au nord, la fédération-soeur sera désormais appelée “V.I.G.B.J. (Verbond van Instellingen voor Gehandikapten en Bijzondere Jeugdzorg), l’actuelle Vlaams Welzijnsverbond (V.W.V.). Quant au Sud, sera constituée l’asbl FISAJ pour permettre la séparation juridique.

En 1974 c’est également l’année de la création de la Commission paritaire 319 des établissements et services d'éducation et d'hébergement, suivra ensuite la mise en place de la Sous-Commission francophone 319.02 qui deviendra plus tard autonome. La 319 et la 319.02 seront présentes dans toutes les instances politiques des secteurs tant de la protection de la jeunesse que du Fonds 81 pour l'aide aux personnes handicapées qui deviendra en 1995 l'AWIPH « Agence wallonne pour l'intégration de la personne handicapée », l'actuelle AViQ.

L'UNME qui deviendra en 1977 l’UNIPRAH « l’Union Nationale des Institutions de Protection de la jeunesse et d'Aide aux Handicapés », y délègue ses représentants issus des fédérations dont la FISAJ qui la composent. La FISAJ fera partie de la Confédération des Institutions Chrétiennes sociales et de Santé, la « CCI » dont la création remonte à 1975 et en est toujours membre.

Dans les années 80...

La Fédération change de nom et prend pour dénomination « Fédération des Institutions et Services Spécialisés d’Aide aux Adultes et aux Jeunes » FISSAAJ (MB 28/12/89) pour correspondre aux spécificités du secteur et mieux répondre aux besoins de ses membres. Son but est de participer à l’éducation et à l’accompagnement des enfants, jeunes et adultes, socialement, physiquement ou mentalement handicapés, pris en charge par des institutions ou des services.

En 1980, la régionalisation du pays a amené l'UNIPRAH à se scinder pour donner au sud du pays, l'UFFIPRAH « Union Francophone des Fédérations de Protection de la Jeunesse et d'Aide aux Handicapés ». Néanmoins, l’UNIPRAH continuera à fonctionner jusqu’en 2002. Hélène Wattecamps sera Directrice de la FISSAAJ jusqu’en 1988, Marlyse De Breucker lui succédera jusqu’en 1998.

Dans les années 90...

L’histoire de la Fédération sera marquée par de profondes réformes ; restructuration et refondation de l’association. Les affiliés membres de l’association seront partisans d’une démocratie participative, les affiliés deviendront « acteurs » de la Fédération. L’accent sera mis plus particulièrement sur le pluralisme de ses membres. Volonté de transparence dans la gestion de la Fédération au niveau des décisions, définition des liens et relais politiques, définition du rôle de la direction.  Un grand toilettage des statuts et du Règlement d’Ordre Intérieur (ROI)  de la Fédération  sera opéré (MB 12/03/1998), à la suite de quoi, la FISSAAJ n’aura plus d’appartenance à Caritas Catholica. Une nouvelle dynamique de Fédération verra le jour.

De 2000 à 2015...

La Fédération poursuivra ses activités dans l’esprit des nouveaux statuts et ROI. Elle sera présente partout où les décisions relatives au secteur se prennent, elle sera la courroie de transmission entre les membres et les pouvoirs de tutelle et pouvoirs subsidiants, elle sera aussi un moteur de réflexion.

En 2004, les statuts, sans changement de fond, seront réactualisés pour répondre aux nouvelles dispositions de la loi sur les asbl.

De 2006 à 2009, la Fédération va définir un plan stratégique pour une vision à long terme.  Vu l’histoire de la Fédération, il y a eu un mouvement de balancier, l’ensemble des mandats avaient été confiés aux bénévoles. Afin de trouver un rééquilibrage de ce mouvement, un travail de réflexion sera mené au sein du Conseil d’administration ayant pour objectif de revisiter l’ensemble du fonctionnement de la Fédération avec pour aboutissement un repositionnement de la Fédération pour plus de « professionnalisme ». Les amendements aux statuts et ROI seront approuvés par les membres en juin 2009.

Après 60 années d’existence, la FISSAAJ fédère 435 services et institutions affiliés dans les domaines de l’Aide aux Jeunes et de l’Accueil et l’Accompagnement des Personnes Handicapées. La FISSAAJ est de loin la Fédération patronale la plus importante de son secteur. Elle couvre la totalité des champs de compétence de la commission paritaire 319 et de la sous commission paritaire 319-02.

Mais la Fédération ne pourrait fonctionner correctement sans la collaboration active de ses membres qui l’éclairent sur les difficultés rencontrées dans leur réalité de terrain.  La FISSAAJ a l’espoir qu’au-delà d’un soutien aux services, ce soit également et surtout un soutien aux personnes bénéficiaires des services pour lesquelles elle tente de mettre tout en œuvre pour permettre l’amélioration de l’encadrement à la mesure de leurs besoins.

Depuis 2002, la Fédération est dirigée par Daniel Thérasse, Directeur général assisté d’une équipe composée de 9 collaborateurs.

Depuis 2013, la présidence de la Fédération est assumée par Pascal Henry, assisté de deux vice-présidents : Vincent Dufour a la responsabilité du secteur Aide aux jeunes et Pierre Veys, la responsabilité du secteur Accueil et Accompagnement des personnes handicapées.

La FISSAAJ novatrice de projets

La FISAJ créera l’association sans but lucratif « Placement en Familles » (MB 22/08/1968) dont Pierre Huvelle et Jean-Pierre Cloquet en étaient les premiers administrateurs.

Le travail social se développe et s’institutionnalise. Deux secteurs sont particulièrement concernés par ce mouvement : le secteur de la déficience et celui de la protection de l’enfance. Dans cette perspective, la FISSAAJ créera la structure appelée « Cours pour éducateurs en fonction » en 1954, cette structure se transformera par la suite pour devenir le « Centre de Formation pour éducateurs », qui sera réparti sur quatre sites : Châtelet, Ixelles, Liège, Namur. La Fédération est membre de l’actuelle CESA de Roux depuis 1975 (MB 17/07/1975) et reste active dans ce domaine.

En 1979, la Fédération créera également le Service d’Education Permanente pour Travailleurs Sociaux « SEPTS ». Cette association se scindera par la suite en deux en 1995, d’un côté le SEPTS-J qui a été agréée en 1995 comme organisme de formation et de perfectionnement pour le personnel travaillant dans les services privés d’Aide à la jeunesse et le SEPTis dont les activités ont trait à l’organisation  de formations, de journées d’étude et de colloques pour des intervenants sociaux.

En 1990,  la FISSAAJ en partenariat avec la FIAS (Fédération des Initiatives et Actions Sociales) créeront ensemble le Département “ACFI(Action Coordonnée de Formation et d'Insertion). Ces deux fédérations ont mis en synergie leurs actions touchant à l’insertion sociale et professionnelle de jeunes en difficulté ainsi que les services que chacune offrait à ses centres de formation par le travail. 25 centres wallons et bruxellois étaient regroupés pour réaliser une action coordonnée soutenue par la Communauté française et par le Fonds Social Européen.

Une association de fait sera constituée entre la FISSAAJ et la FIAS-ACFI sur base d’une convention signée en 2002. Celle-ci a pour objet de partager en commun un certain nombre de charges mais aussi de poursuivre une collaboration étroite entre ces deux structures.

En 2001, La FISSAAJ créera la FISSAAJ en Wallonie « FISSAAJ-W » (MB 28/06/2001), dans la perspective de rentrer des projets de subventionnement en fonction des opportunités en Région wallonne et d’assurer une présence en Wallonie. Les activités de cette antenne sont pour l’heure en veilleuse.

Les événements forts

Il est bon de se rappeler quelques événements importants qui ont marqué la vie de la Fédération :

> Journée d’étude organisée en avril 2008 sur la « CCT n° 35 »

> Journée d’information organisée en février 2008 sur les énergies renouvelables dans les secteurs AAJ, SASPE et AWIPH

> Journée d’information organisée en octobre 2007 sur les dispositifs APE

> Journée d’étude organisée en avril 2005 sur le thème : les « Normes alimentaires HACCP »

> FISSAAJ- URIOPSS Picardie - CEC : « L’Associatif, au cœur des perspectives sociales »  en mai 2006: rencontres entre les acteurs de terrain, source d’échanges et d’évolution des bonnes pratiques et idées, d’initiatives nouvelles perspectives de collaboration transfrontalière et européenne en vue de construire une expertise européenne, améliorer les pratiques et faire évoluer la législation européenne

> Colloque organisé les 24 et 25 juin 2003 sur le thème « Vers une meilleure intégration des personnes handicapées»

> Journée d’étude organisée en novembre 2002 sur le thème : « La question de la Programmation dans le secteur de l’Aide à la Jeunesse »

> Colloque organisé les 7 et 8 février 1995 ayant pour thème « L’intégration : Projet ou illusion ?»

> Colloque organisé le 12 juin 1992 sur le thème "Aide à la jeunesse, la parole aux nouveaux acteurs du décret"

> Colloque organisé le 13 mai 1992 sur l' "Avenir de l'associatif"

> Congrès organisé les 24 et 25 septembre 1991 sur "La Personne Handicapée – Défis et réalités"

> Voyages d’étude au Canada  à l’initiative de la FISSAAJ organisés en 1990, 1991 et 1992 : le but était de mettre des professionnels de l’éducation spécialisée (aide à la jeunesse et aide aux personnes handicapées) en contact avec leurs collègues québecquois pour échanger des expériences et découvrir des modes originaux d’intervention

> Cycle de conférences « Les midi de la FISSAAJ » organisé en 1989

> Congrès organisé en 1989 sur la Protection de la Jeunesse

> Voyage d’étude organisé en collaboration avec Gamaes en 1988 en Bretagne : visites d’institutions et services de protection de la jeunesse et accueil des personnes handicapées

> Congrès organisé en 1988 sur le respect de la Personne Handicapée

> Voyage d’étude de la Fisaj à Genève, Lausanne et Annecy en 1986 : découverte des approches, des méthodes et des moyens différents de travail ainsi que la rencontre des personnes avec qui confronter nos pratiques

> Voyages d’étude organisés en 1979 à Rouen et Paris en collaboration avec le CRAIHN (Centre Régional pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptée de Haute Normandie)

> Journée d’étude organisée en 1977 sur le thème "Quel home dans quelle société ?"

 

Quelques réalisations concrètes

 

> Recueil de CCT - 2014

> Mémento des Procédures Administratives - 2014

> Revues "Relais" et "Liaisons" - 1999 à 2009

> Le livre "Trait en creux" [l’éthique et les services aux personnes vivant avec un handicap] - édité par la FISSAAJ en 1996

> La revue périodique « Paradoxes » de 1982 à 1998 [cette revue reprenait l’actualité des secteurs, des articles de fond, de la documentation, les activités du Septs]

> Brochure réalisée par la FISSAAJ en 1984 sur le droit du travail dans notre secteur : « Educateurs, travailleurs sociaux : Vos droits et vos obligations »

> Publication en 1977 ayant trait : « réflexions sur la psychothérapie individuelle en institution » en collaboration avec le Docteur J-Y Hayez

 

 

 
Site réalisé par Inform'Action asbl